Le petit tour de la Réunion qui se mange

Dans cet article j’ai voulu mettre à l’honneur mon récent voyage à la Réunion. Magnifique île française dans l’Océan Indien où la végétation luxuriante est la base d’une gastronomie qui ravie l’appétit . Dans cet article je vous emmènerai avec moi pour un voyage sur la côte ouest et le sud de l’île et nous ferons escale dans les lieux qui auront capté l’attention de mes papilles et enfin je vous donnerais quelques conseils pratiques.

Promenons nous dans les cirques

Des cirques de Cilaos aux cirques de Mafate en passant par le village de Marla ce n’est pas tant l’intérêt physique que gastronomique de cette randonnée qui m’aura marqué.

Le début de la randonnée à cilaos

Trois quart d’heure environ après avoir commencé l’ascension de la montagne jusqu’au col du Taïbit un stand d’infusions se poste à notre droite, impossible de le manquer, la femme qui nous accueille fait partie de l’association des trois salazes, pour la somme d’1€ nous avons une infusion « montante » à base de plantes de l’île cultivées sur place, elle propose aussi des confitures et des « gaufres » (du miel encore dans les alvéoles de cire) que l’on peut choisir avec ou sans pollen (6€). Je ne sais pas si c’est psychologique ou si les effets sont réels mais après avoir bu l’infusion sensée nous donner des forces pour la montée je me suis sentie vivifiée et les 500 mètres de dénivelé positif sont passés sans trop de difficulté. Au retour c’est l’infusion « descendante » que nous avons bue.

 

DSC_3456
Pause tisane

 

Arrivée au point culminant

Arrivés au col du Taïbit la colle/col pistache fût appréciée et nous aida à entamer la descente  (il ne s’agit en réalité pas de pistache mais de cacahuètes dans un bloc de caramel solide. Gras et très sucré et tellement réconfortant).

IMG_4902
Colle pistache
Fin de la randonnée à mafate

Un peu plus de trois heures après la pause tisane nous sommes arrivés au gîte Laclos situé juste après le village de Marla dans les cirques de Mafate. Je recommande fortement ce gîte dont l’hygiène tant des chambres que de la cuisine est irréprochable. C’est la cuisine créole dans toute sa splendeur qui a été mise à l’honneur ce soir là. Une cuisine gouteuse et généreuse (trop même en ce qui me concerne), que je vous laisse découvrir en image.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le lendemain matin nous fîmes le même chemin en sens inverse pour retourner à la voiture. Cette parenthèse nous aura couté en tout 8hrs d’effort et 53€ chacun pour une chambre très confortable avec toutes les commodités , le repas du soir et le petit déjeuner.

Conseils:

  • Le gîte ne prenant pas la carte pensez à prendre suffisamment d’espèces ou votre chéquier et votre pièce d’identité.
  • Crème solaire indispensable car le soleil tape fort en hauteur même si on ne le sens pas, pensez à bien vous hydrater les poches à eau (camel back) sont très pratiques. Vous pourrez vous ravitailler en eau en achetant des bouteilles à l’épicerie du village de Marla, l’eau du gîte étant déconseillée à la consommation. D’où l’intérêt d’avoir un peu de monnaie sur soi.

http://www.reunion.fr/hebergement-est#!/gite-maison-laclos-559205

 

Visites culturelles à St Leu

Escale iodée à la pointe au sel

Vestige d’une ancienne production de sel destinée à l’exportation, le musé au sel ne produit actuellement plus que pour son petit magasin. L’entrée, gratuite, permet le visionnage d’un petit documentaire sur la saline ainsi qu’une visite non guidée sur les lieux de production de sel. On trouve dans le magasin trois types de sels: le gros sel (2€), le sel pilon (2€) et la fleur de sel (4€). Idée cadeau pour ceux qui aiment les produits de terroir.

Conseils: la visite étant rapide (30min max) autant la faire en se rendant ou en revenant du musé de la canne Stella Matutina.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

http://www.cg974.fr/culture/index.php/mus%C3%A9e-du-sel/pr%C3%A9sentation-Sel/musee-du-sel.html

Voyage au cœur de la canne à sucre

S’il y a un musé à ne pas manquer c’est bien celui de Stella Matutina! Il est consacré à la canne à sucre, la Réunion étant une île sucrière c’est une immersion dans une partie importante de son patrimoine que l’on s’apprête à faire en achetant son billet d’entrée (9€ plein tarif).

La visite se fait de manière assez libre grâce à l’audio-guide, le musé fait plusieurs étages et tous sont consacrés à un thème différent. Le volume est important et demande beaucoup de temps, en 2h30 nous n’avons pas pu tout faire et du abréger certains étages. Pour les passionnés d’histoire cette visite sera un bonheur!

Conseils: J’ai trouvé ce musée très intéressant et bien documenté, peut être même trop documenté, il y a énormément de choses à voir. Je vous conseille donc de vous y rendre en matinée ou en tout début d’après midi (il ferme à 17h30), et si le sujet vous passionne de vous renseigner dessus avant car il est parfois abordé de manière très précise.

http://museesreunion.re/stellamatutina

Papilles et pupilles en folies à St Pierre

L’incontournable marché forain

Le marché forain, certainement un des meilleurs moments pour moi. On y retrouve toute la richesse réunionnaise, des épices aux fruits en passant par l’artisanat et les condiments on a envie de tout acheter et de tout gouter. Je n’ai malheureusement pas fait de photo car je n’y ai simplement pas pensé obnubilée que j’étais par tous ces stands. Le marché forain de St Pierre est un des plus importants marchés de la Réunion avec celui de St Paul, il a lieu le samedi matin, c’est pour moi un incontournable pour ceux qui aiment la gastronomie et/ou les souvenirs.

Conseils:

  • Venez tôt (8h/8h30) et faites plusieurs fois le tour avant de vous décider à acheter quoi que ce soit, les stands se suivent et pour beaucoup se ressemblent en marchandises mais pas forcément en qualité ni en prix.
  • Veillez, si vous souhaitez ramener de la vanille par exemple, à bien regarder les origines, interrogez les forains et vérifiez que le prix qu’il vous fait est celui affiché, ce même conseil s’applique pour les fruits et légumes, pensez à regarder le poids affiché sur la balance et à comparer avec le prix
Un petit rhum pour la route

Oui, mais agricole s’il vous plait!

La saga du rhum fût une belle surprise, ce musée dans l’usine d’Isautier vous permettra de découvrir ou redécouvrir les secrets de fabrication du rhum. Cette visite est guidée de manière très claire par des guides qui maitrisent parfaitement leur sujet. Ils nous apprennent la différence entre le rhum agricole et traditionnel, ambré et vieux, arrangé et punch… En explique leur composition et terminent la visite par une petite dégustation du rhum de votre choix parmi des parfums et des marques différentes.

Conseils:

  • N’achetez pas le rhum dans le musée! On pourrait penser qu’il coûte moins cher puisqu’il sort de l’usine mais en réalité on le trouve 20% moins cher dans les grandes surfaces.
  • Renseignez vous sur les horaires de visite.
  • Si vous pouvez choisir vos dates préférez la période de campagne sucrière soit de début juillet à fin novembre vous pourrez ainsi voir les machines en marche.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

http://www.sagadurhum.fr/fr_sommaire.html

Grand coude

Escapade détox au labyrinthe en-champ-thé

Au dessus de St Joseph se trouve une parcelle de thé, cette jeune exploitation familiale produit du thé à destination de la Réunion pour le moment, en espérant qu’elle puisse par la suite s’exporter.

La production est exclusivement centrée sur les thés blanc et vert  que l’on retrouve en boutique natures ou aromatisés au géranium rosat, citronnelle, gingembre, cannelle… mais aussi des huiles essentielles et hydrolats de géranium plante endémique de la Réunion. Cette culture est visitable, on peut la faire seul ou en visite guidée et se termine par une dégustation. Grâce au guide on découvre des plantes de l’île, leur histoire et leurs utilisations, la différence entre les thés blancs, verts, noirs… mais il nous renseigne aussi sur la fabrication des huiles essentielles, des hydrolats, l’intérêt principal étant qu’ils ont souhaité garder la manière traditionnelle de faire.

Conseils:

  • Échangez avec les personnes qui partagent votre visite si c’est le cas
  • Prenez la visite guidée et appelez pour réserver.
  • Pensez à prendre des chaussures fermées car le parcours est parfois un peu boueux

 

http://www.enchampthe.com/

Le séjour aura été de courte durée, à peine une quinzaine de jours. Il y a tellement de choses à découvrir que ça mérite un autre voyage, pour l’heure je ne suis pas en mesure de vous dire quand mais soyez certains que cet article sera complété 😉

 

 

1 réflexion sur « Le petit tour de la Réunion qui se mange »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close